logo Le moteur de recherche de la télé

C dans l'air


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 17h45 sur France 5

capture
– Ça vaut aussi pour les centres commerciaux. Les gens vont dans les centres commerciaux, mais peut-être qu'ils n'achètent pas tout là-bas. Ils attendent une animation. Les attentes des consommateurs vont aussi se transformer. On parlait de l'e-commerce. Même si on va voir dans le centre commercial, on achète 10 % moins cher son ordinateur. Voilà pourquoi c'est une question complexe. De plus en plus d'achats se font via l'e-commerce dans le domaine alimentaire. Les petits commerces se plaignent beaucoup des problèmes de normes. C'est vrai qu'en France, ily a eu une dérive sur toutes les normes que doivent supporter les commerçants. Un chantier a été lancé ily a un petit moment, pour simplifier les choses. On n'en voit pas le bout. Les petits commerçants font face à un nombre insupportable de contraintes. Ça fait partie de l'équation économique.
– César Roux : Revenons à E.Philippe et le petit commerce. Vous dites que ce sont les maires qui avaient les leviers d'aménagement du territoire. Que peut faire l'Etat?
capture
– Béatrice Giblin : Le fait qu'il annonce une enveloppe de 5 milliards, c'est une somme conséquente. On peut se demander où l'Etat va-t-il investir cette somme. Je reviens au choix de Cahors. Repérer les élus locaux avec des projets, en réseau avec d'autres, qui ont déjà réfléchi à la question du logement, comment mutualiser les services... L'Etat veut épauler ceux qui sont déjà en phase de réaction positive. C'est l'une des possibilités. Sur 5 ans, on va répartir cette somme par tranches. Dans un 1er temps, pour avoir du résultat et encourager la suite, il faut s'appuyer... Je suis girondine quand les élus locaux sont à même de prendre leurs responsabilités.
– César Roux : Ils ont vocation de le faire. Imaginons que je veuille installer une boulangerie à Saint-Brieuc. Le commerce de bouche a beaucoup disparu, dans ces villes.
– Béatrice Giblin : Pas tous.
– César Roux : Choisissez le commerce que vous voulez. Prenons un commerce de chaussures. Je veux ouvrir une boutique de chaussures dans une ville moyenne. L'Etat va-t-il me subventionner?
capture