logo Le moteur de recherche de la télé

Toits de Paris, des jardins extraordinaires


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 16h35 sur France 5

capture
– Paris révèle alors ses secrets bien cachés. Pour trouver ce Paris qui se réinvente, il faut entrer dans ce grand magasin et suivre Yohan Hubert...
– Bonjour, monsieur.
– Pour prendre des couleurs et de la hauteur. Yohan Hubert est un des pionniers de l'agriculture urbaine en France.
– Ce qui est notable, c'est le nombre de personnes mobilisées. Comme c'est la 1re exploitation maraîchère sur un toit en France, ça a demandé beaucoup d'énergie à chaque personne ayant contribué à ce projet, autant qu'au niveau des Galeries Lafayette.
capture
– A 50 m au-dessus du bitume, la magie opère.
– Alors avant, la ville, c'était ça. Demain, la ville, c'est ça.
– Un air de campagne au coeur de Paris.
– Vous avez un mélange de tomates, de fleurs comestibles, de poivrons, de thym et d'autres plantes. On voit des menthes et des Tagètes. C'est un équilibre, un écosystème, un havre de paix qui se crée sur un toit qui était complètement stérile.
Ces plantes poussent dans un mélange de terre, de laine de mouton et de chanvre. Sans ce cocktail, c'est compliqué de cultiver ici. On a un support proche de ce qui se passe en pleine terre, mais on a réussi à se soustraire au poids, ce qui est indispensable, car les toits n'ont pas été pensés pour accueillir tant de végétaux. Ça sent la terre.
– 15 ans pour mettre au point ces membranes, des panneaux végétaux 100 % recyclables. Ces murs verticaux transforment ces lieux en jardins d'Eden.
– Ça sent bon ! J'ai un parfum de monarde dans le nez qui est fabuleux. C'est le parfum de la bergamote. On s'en sert pour nos infusions. Le matin, c'est un vrai délice d'évoluer ici avec cette odeur. Marie, bonjour. C'est pour qui, ces herbes ?
– Pour Daniel Baratier. Il adore la verveine.
– Y a pas que lui. Elle est fabuleuse. Profonde inspiration. Sublime ! Sublime! La verveine, c'est tout ou rien. Soit elle s'y plaît et elle donne le meilleur d'elle-même, soit on n'a rien à faire avec elle. Cette année, elle nous gratifie de ses feuilles d'un parfum fabuleux.
capture