logo Le moteur de recherche de la télé

Vivo : don de sperme artisanal, des bébés clandestins

Le magazine de la santé


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 13h40 sur France 5

capture
–  Je savais que je ne pouvais rien faire, qu'il avait le droit de reconnaître l'enfant. Il m'a dit qu'il avait des cadeaux pour moi. J'ai sorti une feuille de reconnaissance anticipée. Il avait reconnu l'enfant le 15 mars. J'étais enceinte de 3 semaines. Il ne m'avait pas avertie.
– Lorsqu'un homme fait un don de sperme, rien ne lui interdit de reconnaître l'enfant à n'importe quel moment. Il peut reconnaître l'enfant avant ou après la naissance. C'est dans l'intérêt de l'enfant d'avoir un père. Par conséquent, il a les droits qui en découlent.
– Une semaine avant l'accouchement, il a fait toutes les villes de la région où ily avait des maternités en déposant Quand mes parents sont allés reconnaître l'enfant, on leur a dit qu'il y avait déjà
– Le géniteur n'en est pas Après l'accouchement, Camille a dû être évacuée par le service dé sécurité dé la maternité pour lui échapper. Depuis, il la menace régulièrement, ainsi que sa famille. Aujourd'hui, Camille a refait sa vie, mais elle vit toujours dans l'angoisse.
capture
– J'ai peur qu'il nous arrive quelque chose. Je regrette d'avoir choisi ce donneur. Je mets en garde tous les gens qui veulent faire appel à quelqu'un qu'ils ne connaissent pas.
– Marina: Le père a dit qu'il y avait un risque important de contamination de VIH d'une personne sur deux, mais ce chiffre n'est pas exact. Ce risque est plus important s'ily a des plaies au niveau du vagin ou si la personne qui contamine a un taux élevé de virus. Ce n'est pas un sur deux.
– Benoît: Un appel à témoins. Si vous avez eu la grippe, votre témoignage nous intéresse.
– Marina: On va parler des chutes fréquentes chez les personnes âgées. Les conséquences peuvent être dramatiques. On en parle avec le Pr H.Blain
– Benoît: Qu'est-ce qu'on entend par "conséquences dramatiques"?
– J.-F.Dumas: Il peut y avoir des fractures. Il y a aussi toutes les complications encéphaliques. Plus généralement, toute chute doit être considérée comme grave car pouvant être associée à une pathologie sous-jacente. Devant une chute, il faut se poser la question de savoir si elle va se reproduire.
– Benoît: Eviter une chute, c'est éviter que les personnes âgées deviennent dépendantes.
– J.-F.Dumas: C'est l'une des premières causes d'hospitalisation. C'est plus que les décès sur la route.
capture