logo Le moteur de recherche de la télé

Comment bien choisir ses pulls et ses pelotes de laine !

La quotidienne


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 11h45 sur France 5

capture
– Nous avons déjà communiqué en novembre. N.Hulot nous a dit qu'il n'y aurait plus de moteurs thermiques d'ici à 2040. Nous sommes partis du même constat. On ne fera pas zéro phytosanitaire, mais on est capables de réduire de façon importante. En viticulture, vous pouvez réduire de 70 % en changeant le matériel.
– Maya: Nous avons une réaction. Est-ce que ça apporte de la confusion par rapport au logo de l'agriculture biologique?
– S.Pageot: On voit qu'il y a une démultiplication d'un certain nombre de logos différents. On peut voir le côté "verre à moitié plein". On sent que l'environnement et la santé sont une vraie problématique. Ça devient un vrai argument marketing. Pour le côté "verre à moitié vide", c'est un risque de confusion énorme pour le consommateur. Il faut un signe officiel clair de qualité, qui retrace le produit du pis des vaches jusqu'à la bouteille de lait. C'est uniquement qui le propose aujourd'hui en France.
capture
– Thomas: Sur cette laitue, par exemple, ily a marqué que c'est issu d'une agriculture responsable. Sur ce ketchup, ily a aussi une mention qui nous explique que la tomate est issue de l'agriculture durable. Sur cette soupe, c'est pareil. On a aussi cette boîte de fruits. Sur les 3 fruits qu'elle contient, que 2 des fruits sont issus Lesquels? On ne sait pas. On peut vous montrer aussi ce vin. "Agriculture responsable et raisonnée", c'est affiché ici. Il y a tellement de mentions différentes qu'il y a vraiment de quoi s'y perdre.
– Christopher Lambert : Il faut aussi se fier à ce que le ministère de l'Agriculture Il valide les signes officiels de qualité, Ces phrases marketing, ça n'a pas de fiabilité officielle.
– Thomas: C'est bidon?
– Christopher Lambert : C'est purement Ily a peu d'exploitations écocertifiées. Quand vous achetez du vin en France aujourd'hui, vous avez la capacité à retrouver le petit HVE.
– Maya: Sur d'autres produits en viticulture, on en trouvera
– Christopher Lambert : La démarche a 4 ans, mais la difficulté, c'est que chaque ministre nouveau de l'Agriculture invente un nouveau logo. J'espère que le prochain ministre ne va pas inventer quelque chose de nouveau.
capture