logo Le moteur de recherche de la télé

La maison des Maternelles


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 9h20 sur France 5

capture
– Moi, c'est dans ma voiture encore maintenant. Quand on va chez quelqu'un ou au resto, il n'y a pas toujours de chaise haute. On le met dans la voiture pour l'avoir à disposition mais on ne l'utilise pas comme un siège auto. Ça permet d'installer son bébé n'importe où en l'attachant sur la chaise.
capture
– Agathe: A suivre, le tuto de puériculture consacré aux ongles et aux cheveux. Tout de suite, parlons éducation. Est-ce qu'on peut se passer de la punition? Comment exercer autrement notre autorité de parents? Je sais que ce sont des questions qui vous turlupinent. Posez vos questions. C'est l'heure de partager. "Punition", ce mot fait peur, et pas seulement aux enfants. Pourtant, face aux désobéissances des enfants, à leurs caprices, souvent, la sanction parentale tombe.
Est-ce qu'on peut éduquer sans punir? C'est ce que préconise le courant de l'éducation positive dont on On reçoit aujourd'hui C.Halmos. Bonjour. Vous êtes psychanalyste, spécialiste de l'enfance. Vous avez écrit beaucoup d'ouvrages, dont celui-ci. On est ravis de vous recevoir à nouveau. On a plein de questions à vous poser. On démarre tout de suite. La punition a plutôt mauvaise réputation, de nos jours. On la pense synonyme d'abus de pouvoir sur nos enfants, d'humiliation, de violence. Qu'est-ce que vous, en tant que psychanalyste, vous en pensez?
– Claude Halmos : C'est un mot qui n'a jamais eu très bonne réputation. Aujourd'hui, ily a vraiment une diabolisation de la punition. C'est regrettable. Il y a aujourd'hui beaucoup de parents qui se retrouvent dans un état d'impuissance extrêmement angoissant pour eux.
Les enfants se retrouvent aussi dans une situation angoissante. La punition, c'est quelque chose dont on ne peut pas se passer, étant bien entendu que, pour en finir une fois pour toutes avec la diabolisation, la punition ne doitjamais être ni violente ni humiliante.
capture