logo Le moteur de recherche de la télé

La maison des Maternelles


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 9h20 sur France 5

capture
– Si on est convaincu, l'enfant le sent. L'autorité, ce n'est pas très compliqué. C'est le sentiment de légitimité qu'on a par rapport à ce qu'on demande. La meilleure preuve de ça, c'est qu'ily a des parents qui disent qu'ils n'ont aucune autorité et qu'ils ne peuvent pas faire obéir leur enfant. C'est vrai. Mais quand il faut leur faire prendre un médicament et que le parent sait que c'est vital, l'enfant obéit parce que le parent est convaincu. de ce qu'on dit, ça marche Encore faut-il en être convaincu.
– Agathe: On parle de l'éducation positive. Dans ce reportage, on est bien loin de la fessée et du coin. De plus en plus de parents choisissent cette éducation positive.
– Après un long parcours de fécondation in vitro et de plusieurs fausses couches, Marie est enfin tombée enceinte de son 1er enfant, Lucie. Depuis sa naissance ily a 6 ans, elle pratique la parentalité Une pédagogie totalement inconnue jusqu'alors pour cette jeune maman.
– Nous, on n'est pas du tout issus C'était loin d'être le bagne, mais c'était l'éducation traditionnelle, classique.
capture
– Ici, au contraire, le maître-mot, c'est la bienveillance. Affichée au mur du salon, cette liste rappelle quelques règles
– "On s'excuse", ça veut dire qu'on dit pardon.
– Qu'est-ce qui vient après le pardon? La 2e chance.
– D'accord, maman.
– Quand ily a des règles, le comportement est repris, pas dans les sanctions, mais dans l'accompagnement. Tu me regardes. Je peux concevoir que tu es en colère et triste, mais si ça fait trop pour toi, on fait autre chose. On valide la colère, la tristesse, la frustration. Toutes les émotions sont légitimes, mais tous les comportements ne sont pas acceptables. Tu ne m'écoutes pas. Tu as faim? Tu as besoin de manger?
– Pour Baptiste, pas de punition, malgré son comportement. Il ne va pas au coin, mais dans la cuisine.
– Je veux bien combler le besoin de faim, on est d'accord, mais correctement.
– Sa mère lui propose un goûter anticipé comme il l'a demandé. En fin d'après-midi, Sylvain rentre du travail. Baptiste ne s'est toujours pas Trop, c'est trop.
capture