logo Le moteur de recherche de la télé

Le cercueil vide

Sherlock


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 22h20 sur France 4

capture
– Mais j'ai été absent 2 ans.
– Et alors ?
– Tu aurais pu te trouver... un poisson rouge.
– Change de sujet !
– L'attentat trahira son secret par quelque chose d'apparemment insignifiant ou bizarre.
– Coucou !
– Parlant
– Je n'arrive pas à croire que c'est bien lui qui est à nouveau là ! N'est-ce pas merveilleux ?
– Je peine à contenir ma joie.
– En fait, il est ravi de vous voir, sous ses airs un peu...
– De qui parlez-vous ?
– Mais de vous deux.
– Mais pourquoi jouer ?
– Je ne fais que passer le temps. Livrons-nous à quelques déductions. Un client a laissé ceci pendant que j'étais sorti. Ton avis ?
– Je suis occupé.
– Ça fait une éternité !
capture
– Je gagne toujours.
– Tu céderas donc.
– Au bonnet d'un anxieux voyageur routinier, inadapté, à l'haleine répugnante ? Et zut !
– Et isolé, non ?
– L'est-il ?
– "Il" ? Pour le tour de tête ?
– Certaines femmes ont une grosse tête. Ilya des petits cheveux fraîchement coupés. à l'intérieur. ont les cheveux courts.
– Peu.
– Je doute que tu aies jamais parlé à une femme.
– Le bonnet a été réparé, 3 ou 4...
– 5 fois. Travail soigné, plus onéreux que le bonnet lui-même. Il y est nettement attaché. 5 fois, cela prouve que c'est un obsessionnel compulsif.
– Non, puisque ton client l'a oublié ici. Il l'a porté, je pense, au Pérou. C'est un chullo andin, en alpaga.
– Non. Laine de mouton d'Islande. J'ai fait un blog sur les fibres naturelles.
– Blog attendu avec impatience !
– Tu le dis anxieux...
– Le pompon gauche est mâchouillé.
– Et routinier, car il n'a pas mâchouillé le pompon droit.
– Précisément,
– Pour l'haleine, un reniflement suffit. Brillant !
– Elémentaire.
– Mais tu as manqué son isolement.
– Je ne vois pas.
– C'est évident.
– Ça crève les yeux, comme le nez au milieu...
– Quiconque porte un si grotesque couvre-chef est forcément seul.
– Peut-être que ça ne le trouble pas d'être différent. Ça ne prouve rien.
– Tout à fait.
– Pardon ?
– Pourquoi sa différence le troublerait ? Tu as raison. Pourquoi qui que ce soit en serait-il troublé ?
– Je ne suis pas du tout isolé, Sherlock.
– Qu'est-ce que tu en sais ?
– Bon... Je retourne à mon travail.
capture