logo Le moteur de recherche de la télé

Le voyage du lamantin

Un zoo à Paris


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 20h25 sur France 4

capture
– C'est une caisse peu pratique. Elle est peu adaptable à notre environnement. Il faut qu'on se casse la tête pour savoir comment on va faire pour le sortir de là. Le lamantin peut tenir plusieurs heures sans eau et sans être immergé. C'est un animal qui respire à l'air libre. Sur le temps qu'on a envisagé, on n'entre pas dans la zone rouge, mais pour les manipulations, on entre dans la zone rouge. Il ne faut pas le mettre à sec trop longtemps. Il doit rester confortable.
– La bonne blagounette. On ne va pas être loin du tout.
– C'est un cauchemar. Tu as un peu de temps ? La caisse est très grande. Elle ne s'ouvre A moins de faire un trou dans la caisse et de percer le liner, on ne peut pas vider l'eau efficacement. Il faut une pompe pour vider le plus possible. Il doit y avoir 400 ou 500kg de Tinus. La caisse fait 300 kilos. On est en dessous d'une tonne. Heureusement que Fabrice est là-bas. C'est un travail qui doit se faire en simultané. Il faut qu'on soit tous prêts.
capture
– L'heure du départ a sonné pour Tinus. Pour extraire l'animal de l'eau, huit soigneurs et une puissante grue sont mobilisés.
– On va voir comment ça se passe.
– Il aurait été possible d'anesthésier Tinus pour le transport, mais cela aurait augmenté les risques de noyade. Tous les mécanismes conscients, tels que la remontée à la surface pour respirer, sont alors éteints.
– On est dans le bon sens.
– Ça se passe bien jusque-là.
– Lorsqu'un mammifère marin est sorti de l'eau, il se met en situation de semi-échouage. Il peut alors rester hors de l'eau, mais pendant un temps limité. Les soigneurs doivent aller vite. Ils chargent la caisse dans le camion et la remplissent d'eau. Pendant le transport, la température de l'eau sera vérifiée. Le lamantin accepte mal les écarts brusques de température.
capture