logo Le moteur de recherche de la télé

Une saison au zoo


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 14h35 sur France 4

capture
– Aujourd'hui, ils nous ont fait découvrir une partie bien sympa.
– Je conduis. On va voir le pélican pour les soins.
– Ça ne va pas mieux, mon petit loulou. Oh là là !
– Ça saigne beaucoup.
– Pélican rouge.
– Vous allez lui faire un bandage ?
– On va essayer. Ce n'est pas évident de jouer au vétérinaire. Je ne sais pas si la plaie a besoin de points de suture. Vous pouvez le choper.
– Tu es prête ? Ne te fais pas plus mal, loulou. Aïe ! C'était mon doigt. Ça va être sympa. Le tenir comme ça... Ça va être chaud de le tenir. Il est lourd. Oh, la vache ! On va essayer de pas lui briser les ailes. Si je le mets comme ça ?
– J'essaie de soutenir un peu ?
– Vite. Oh !
– Il doit se triturer la patte.
capture
– C'est tout ouvert. C'est une grosse plaie. Je ne la croyais pas si profonde.
– Ça t'inquiète ? Je ne vois rien d'ici. La plaie est étendue.
– Je ne peux pas faire de bandage. C'est tout déchiré, là.
– Dans ces conditions, pas de bandage. Ça devient compliqué de gérer ça sans vétérinaire.
– La plaie n'est pas belle. Ça n'a pas coagulé. Si ça saigne toute la nuit, ce sera compliqué. C'est tout déchiré.
– C'est que la peau.
– Pour que ça se reconstruise, ça va être long.
– Là, on est démunis. Si je le laisse passer la nuit et que demain, il est mort, je vais m'en vouloir. On ne peut pas le laisser comme ça. Ecoute. On a un pélican qui s'est déchiré la patte. Je ne sais pas quoi faire.
– Ça me fait mal pour lui. Il doit avoir mal. On ne peut pas le laisser comme ça toute la nuit.
– J'ai nettoyé, mais je ne vois pas comment je peux faire un bandage. Tu me dis Nantes ?
– Cyril est absent. Les vétérinaires ont fini leurjournée. Il ne nous reste qu'à filer à Nantes. Il y a une grande clinique vétérinaire. Ils sont vraiment super bien équipés.
– Vous le chopez ?
– C'est urgent. On va devoir le mettre dans une boîte de transport. Plie les pattes sous son corps.
– Allez. La tête la première. Allez, mon doudou. Tu n'as pas envie, je sais, mais... Même si l'ouverture est petite, ça va.
– Il est bien confiné. Il ne peut pas aggraver sa plaie. Reprends-moi aux coulisses.
– Est-ce que j'ai assez de place ? Mettons-le sur le côté.
– C'était juste.
– On le charge et on va à Nantes, où on va le laisser entre de bonnes mains.
– Salut, les loulous ! Ça va ? On a une grosse mission, ce matin : isoler les wallabies. Je rejoins Kataï et on se lance. Presque. On ne perd pas le rythme. Vite ! Oh !
– Marie a un doute sur le toucan. Elle ne le trouve pas bien.
– Cette femelle est un peu bouffie, pas très stable sur ses appuis.
– On a l'arrivée d'un mâle alpaga.
capture