logo Le moteur de recherche de la télé

Grand Soir 3


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 22h45 sur France 3

capture
– Pour savoir ce que nous pensons en France et dans d'autres pays européens, de Facebook, à la suite entre autres effectivement de ces problèmes des fake news, les fausses informations que l'on installe sur Facebook à des fins publicitaires, financières ou politiques.
L'algorithme de Facebook voit que l'on commence à s'intéresser à ce type de sujets, ils va nous pousser de plus en plus d'informations, de fausses informations. Facebook s'est rendu compte qu'ils ont mis en place une machine infernale qui diffuse
capture
– Une cérémonie à Bruxelles aujourd'hui pour le lancement d'une coopération militaire entre 25 pays de l'Union. Seuls le Royaume-Uni, le Danemark et Malte n'y participent pas. Le président du Conseil européen, Donald Tusk, a souligné que c'était l'occasion de relancer l'Europe de la défense.
Demain, le Brexit sera de nouveau à l'ordre du jour. L'Union européenne veut s'assurer des engagements de Theresa May, qui voit son chemin semé d'embûches: une loi va l'obliger à faire avaliser tout accord sur le Brexit par les parlementaires britanniques. Loïc de La Mornais est en duplex de Londres, pour Theresa May cela ressemble à une mise sous tutelle...
– L. de La Mornais : C'est le motjuste. Hier soir, les députés britanniques ont refusé les pleins pouvoirs à Theresa May, qui voulait pouvoir valider et signer seule l'accord final qui sera conclu avec l'UE à la veille du Brexit, en mars 2019. Ces députés ont décidé que ce serait eux et eux seuls qui donneraient leur feu vert à cet accord, quitte à le modifier, à assouplir ou à durcir le Brexit. C'est un camouflet nouveau pour Theresa May, qui demain va devoir moins de légitimité politique.
Rappelez-vous, ce n'est pas la première fois: la semaine dernière, elle avait déjà dû revoir sa copie, bloquée par un petit parti Cette semaine, ce sont des députés de son propre camp, des députés La presse tabloïd, très anti-européenne, s'est étranglée de rage, affichant en une la photo des 11 députés, qualifiés de traîtres. La question se pose: jusqu'à quand la Première ministre britannique pourra-t-elle tenir avec quotidiennement autant d'embûches sur sa route?
capture