logo Le moteur de recherche de la télé

Grand Soir 3


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 22h45 sur France 3

capture
– Un projet de loi envisage de fixer à 16 ans l'âge minimal pour s'inscrire sur les
– Les réseaux sociaux sont-ils dangereux pour nos enfants? Ecoutez ce qu'en disait hier à Los Angeles cet ancien dirigeant de Facebook...
– Je peux décider de ne pas utiliser cette merde et décider que mes enfants n'utilisent pas cette merde.
capture
– En France, pour renforcer la protection des plus jeunes, le gouvernement veut obliger les réseaux sociaux à obtenir l'accord Plusieurs pistes sont à l'étude: demander aux parents de fournir la pièce d'identité de l'enfant, mettre en place une visioconférence de contrôle ou utiliser des logiciels de vérification de contenu. Pour cette association de prévention des dangers d'Internet, si le projet de loi est louable, il ne paraît pas vraiment applicable. l'authenticité de l'identité de n'importe qui sur la Toile. C'est là où on a de vraies questions en termes d'efficacité de cette mesure.
– Aujourd'hui, plus de la moitié des 11-12 ans sont inscrits sur un réseau social. Le gouvernement statuera en février sur l'âge de la majorité numérique.
– BonsoirJacques Henno, vous êtes spécialiste des nouvelles technologies. Les moins de 16 ans sont-ils aussi nombreux, aussi accros aux réseaux sociaux qu'on le dit?
– J. Henno : Oui, on pense qu'il y a à peu après 2,3 millions d'enfants sur les réseaux sociaux, en particulier sur Facebook, en France. Cela fait à peu près 77% des 13-19 ans qui sont sur Facebook. Quand j'interviens auprès des CM2 par exemple, un tiers des enfants en CM2 sont sur un réseau social.
– F. Letellier : C'est inquiétant?
– J. Henno : Ils peuvent prendre de mauvaises habitudes en termes de communication de données, ils vont prendre l'habitude de raconter toute leur vie sur les réseaux sociaux et arrivés à l'âge adulte ils m'ont confié conserver ces habitudes sans avoir compris entre-temps que toutes ces données sont utilisés pour personnaliser
capture