logo Le moteur de recherche de la télé

Secret-défense : que nous cache l'Etat ?

Complément d'enquête


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 22h55 sur France 2

capture
–  T. Sotto : Encore une fois, on regrette que ni le ministère de la Défense ni le CEA n'ait accepté de venir s'expliquer sur notre plateau ce soir. Autre question sans réponse, l'Etat français aurait-il pris l'habitude de jouer discrètement les nettoyeurs? Ces derniers mois, deux petites phrases ont alimenté des rumeurs sur de possibles assassinats ciblés. La France mettrait "hors d'état de nuire" des individus dangereux...
– Juillet dernier à Mossoul... Après neuf mois de combats intenses, la ville est libérée. Les soldats doivent faire face au flot des civils qui quittent la ville.
– Toi, enlève ta burqa, montre-moi ton visage... On ne voit ça si tu es un homme ou une femme!
– eux, une nouvelle traque débute, celle des jihadistes qui tenteraient de se fondre parmi les civils. Dans ce quartier tout juste repris à Daech, la 15e compagnie d'infanterie est sur la piste de Français. Un habitant les guide vers cette maison réquisitionnée par l'Etat islamique.
capture
– L'immobilier de Daech...
– Les lieux sont vides. Les occupants ont, semble-t-il, quitté la maison à la hâte. Sur les murs, un détail attire l'attention des militaires.
– Là, des écritures en anglais...
– Il s'agit en fait de textes en français écrits à la main sur les murs, à la gloire du Jihad.
Ces Français qui résidaient ici il y a peu intéressent aussi l'antiterrorisme et les forces spéciales irakiennes qui, depuis le début de la guerre, collaborent avec l'armée française.
– Je devrais prendre une photo, tu ne fais pas ton travail!
– Ce lieutenant les a souvent croisés dans les ruines de Mossoul.
– Un groupe de Français avaient été frappés par l'aviation. Ensuite, on a reçu la visite des forces spéciales françaises venues Ils avaient des informations sur ces Français qui avait rejoint Daech et voulaient les intercepter. Ils se sont rendus dans leur maison et ils ont reconnu les gens de
– Ces militaires français, France 2 les avait filmés à Mossoul. Officiellement, ils étaient sur le terrain pour faire du renseignement et de la formation. Ce colonel dirige cette unité des forces spéciales.
capture