logo Le moteur de recherche de la télé

Secret-défense : que nous cache l'Etat ?

Complément d'enquête


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 22h55 sur France 2

capture
– Son sort au combat, c'est plutôt de mourir.
– Version officielle: la France n'exécute pas. Pourtant la Ve République aurait été ponctuée d'exécutions ciblées. Ce journaliste spécialiste des questions de renseignement en a même tiré un livre: "Les tueurs de la République".
– très compliqué pour la France d'avouer qu'elle cible des personnes physiques nominativement, parce qu'on ne l'a jamais dit. Quand il s'agit d'ennemis présumés de la France, les présidents de la République ont tous donné des feux vert pour, en revanche de la France, par exemple après des attentats ou des prises d'otages.
capture
– Des exécutions ciblées fréquentes pendant la guerre d'Algérie mais aussi plus récemment. En 2014, à la demande de la France, les Etats-Unis auraient abattu un terroriste somalien, en représailles pour l'assassinat d'un agent secret français. François Hollande aurait été le plus actif en matière d'assassinats Une quarantaine, selon Vincent Nouzille, en Irak et en Syrie.
– Je me suis rendu compte qu'il avait la gâchette facile. Ces opérations pouvaient prendre plusieurs formes, soit la forme classique des opérations Homo, soit les militaires qui interviennent au sol ou dans les airs pour infiltrer un territoire et lessiver quelqu'un dans un camp ou autre. Selon
– le journaliste, la France va même changer de braquet, la nuit du 8 au 9 octobre 2015. Derrière des objectifs militaires, elle cible ses propres ressortissants.
– La France a frappé Daech en Syrie cette nuit, à Raqqa. Nous savons qu'il y a en Syrie, dans les environs de Raqqa, des centres d'entraînement de combattants étrangers.
– Il s'agit d'un certain nombre de jihadistes francophones qui sont suivis et repérés, qu'on essaie de localiser. On pense qu'ils sont dans un camp d'entraînement à Raqqa. C'est pour cela que cette frappe française est déclenchée.
– L'opération est un échec, les jihadistes visés n'étaient pas sur place. Ces missions secret-défense sont-elles légales? Nous avons demandé à un spécialiste du droit international. Pour lui, nous sommes sur une zone grise.
capture