logo Le moteur de recherche de la télé

Une dette à effacer

Envoyé spécial


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 20h55 sur France 2

capture
– C'est leur sécurité avant tout. Est-ce qu'on va leur faire du mal pour me toucher?
– Le 23 mai 2011, Virginie Ettel porte plainte contre Georges Tron et son adjointe pour viol en réunion. Cette fois, elle va affronter une tempête. Immédiatement, une vaste opération visant à la discréditer serait orchestrée à la mairie. Selon des témoins, des proches de Georges Tron convoquent plusieurs employés municipaux. Quatre adjoints au maire leur auraient demandé de rédiger des courriers à l'attention des policiers en charge de l'enquête. Des lettres pour soutenir Georges Tron mais surtout dénigrer la plaignante. A cette époque, Virginie Ettel porte encore son nom d'épouse, Virginie Faux... "Monsieur le commissaire divisionnaire, je n'ai jamais subi aucun gestes déplacés de la part de Georges Tron...
En revanche, lors d'une soirée réservée au personnel municipal, j'ai constaté que Virginie Faux avait un comportement relativement débridé et inapproprié". Toutes les lettres la disent alcoolique et délurée... "Au début du mois de janvier 2010, Madame Faux était ivre...". Virginie Ettel le reconnaît, à l'époque, elle ne va pas bien, elle s'est mise à voir après le premier viol qu'elle aurait subi. Cette faiblesse sera exploitée dans de nombreux courriers, comme celui de Lucile, l'amie qui l'a menacée devant l'école. Elle confirme avoir participé à cette réunion à la mairie pour rédiger une lettre accablante. Aujourd'hui, elle a honte de l'avoir écrite. divisionnaire, tous les soirs elle prétextant du travail avec moi-même, et ce pour boire encore... Elle venait même avec sa bouteille de whisky dans le sac, de même qu'elle emmenait sa gourde au travail, remplie de whisky Coca"...
capture
– Lors de cette réunion, on vous demande de la dénigrer?
– Oui, les adjoints de Monsieur Georges Tron...
– Que vous disent-ils concrètement?
– Qu'il faut absolument parler de son alcoolisme, de la manière dont elle s'était comportée lors du repas des voeux du personnel. On nous demande de faire en sorte qu'elle soit décrédibilisée dans ses dires. Il ne faut pas que les gens aient une image d'elle comme d'une femme saine.
capture