logo Le moteur de recherche de la télé

Une dette à effacer

Envoyé spécial


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 20h55 sur France 2

capture
– Mais je pense que tout ce qui se passe là, c'est vraiment une bêtise. Je ne sais pas comment le dire...
– Une histoire de grandes personnes, la langue devient un enjeu politique. L'ancienne école des enfants d'Agustin n'a pas souhaité répondre à nos questions. pas qu'on ait voulu s'attaquer à un modèle d'éducation établi depuis 20
– Pourquoi vouloir changer un système qui marche?
– Une famille, d'ailleurs ce sont des voisins, a fait tout un cirque. Cette famille savait comment on enseignait ici, comme on l'a toujours fait dans cette école. Le problème, ce n'est pas l'école, ce sont eux qui ont fait cette erreur en choisissant cette école.
capture
– Aujourd'hui, le catalan à l'école est un symbole auquel on ne peut pas toucher. Pendant 36 ans, dictateur Franco a banni l'usage des langues régionales à l'école.
– Tout était interdit, écrire le catalan, le parler... Je ne pouvais le faire qu'entre les quatre murs de ma maison.
– Pour vous, il faut défendre le catalan dans les écoles?
– Complètement! Si tu vis ici et que tu ne l'acceptes pas, c'est ton problème.
– Accepter ou se voir rejeter par toute une communauté, risquer de voir toute sa vie bouleversée, c'est également l'histoire vécue par une mère de famille. Elle habite à deux heures de route de Barcelone, dans la Catalogne Elle s'est installée ici il y a treize ans pour vivre avec son mari catalan. mathématiques soient donnés en espagnol. A dix jours de la rentrée scolaire, en 2015, la nouvelle devient un événement pour la communauté et fait la une du journal télévisé *- L'école va devoir augmenter les heures de cours en espagnol à la partir de la rentrée scolaire, suite à la demande d'une famille...
– Là aussi, les parents d'élèves réagissent immédiatement. En quelques heures, ils se retournent contre elle.
– Pour un seul cours, celui de mathématiques, où on travaille sur les chiffres, ils ont organisé tout ça.
– Quatre heures de cours d'espagnol supplémentaires qui déclenchent une vague de commentaires sur les réseaux sociaux.
capture