logo Le moteur de recherche de la télé

Une dette à effacer

Envoyé spécial


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 20h55 sur France 2

capture
– La Catalogne fait face à la crise la plus importante de son histoire récente, une crise d'identité. Attaquée pour les uns, détournée pour les autres, la culture catalane est devenue un symbole. Et le catalan, un enjeu politique dans la lutte contre l'indépendance... Dans cette guerre des mots, l'école est devenue un champ de bataille. Agustin Fernandez l'a appris à ses dépens. Depuis deux ans, chaque jour, il doit aller chercher ses garçons à l'école. Hector, treize ans, et Elias, onze ans, font une heure de voiture tous les jours pour aller au collège.
– Tu as eu combien à ton examen d'anglais? Ce n'est pas une très bonne note. Avant, ils rentraient de l'école seuls à pied, pour le déjeuner. L'idée serait d'avoir une école plus proche de la maison, comme
– Avant, les garçons allaient à l'école du quartier, idéalement située. En même temps, on n'utilise pas cette langue comme vecteur de culture. L'idée, c'est qu'on puisse avoir la liberté de choisir. Moi, je suis né en Catalogne, je parle catalan, ça ne me dérange Ce qui me dérange, c'est que ce soit imposé.
capture
– Il existe une procédure pour que les enfants fassent plus d'espagnol à l'école, un recours devant les tribunaux. En 2015, Agustin attaque l'école de ses fils et gagne.
– C'est la décision du Tribunal supérieur de justice de Catalogne qui concède 25% de l'enseignement en espagnol.
– justice impose, qu'un quart des cours soit donné en espagnol. Alors qu'il pense l'affaire réglée, Agustin va se heurter à une vague de protestation.
– C'est filmé devant les portes de l'école. Les politiques, les parents, les professeurs se mettent à manifester devant l'école. C'est incroyable... Et ils crient "Indépendance"... Ils utilisent l'école à des fins nationalistes.
– Pour Agustin ces manifestations ont pour but de lui faire quitter Il baisse les bras et inscrit ses enfants dans un établissement privé hors contrat qui lui coûte 10.000 euros par an.
– Moi, je me sens catalan et espagnol. Je ne veux pas trop parler de politique, comme je ne suis pas un adulte, on se fiche de ce que je pense.
capture