logo Le moteur de recherche de la télé

Affaire conclue, tout le monde a quelque chose à vendre


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 16h00 sur France 2

capture
– Vous dire la bataille... C'est original.
– Antoine Laugier : Quelle bataille?
– P.-J.Chalençon: Aucune.
– Austin Morel : Ce serait très sympa, dans ta boutique. Je vois ça dans ton magasin.
– P.-J.Chalençon: Julien achète du Napoléon, depuis quelque temps. Ce n'est pas pour moi.
– Juliette Cohen : Moi, j'achète du Napoléon, que tu retrouves facilement. Ca, c'est unique, Pierre-Jean!
– P.-J.Chalençon: Trop pour moi. C'est un truc très amusant.
– Austin Morel : C'est rigolo de nous amener ça.
– P.-J.Chalençon: Ce n'est pas du tout pour moi.
– François: C'est le 1er diorama portable.
– P.-J.Chalençon: Tellement portable que je n'en veux pas.
– Austin Morel : Je pense que je vais passer la main.
– François: Les petits soldats ne sont pas en plomb mais en plastique. Ils ont été repeints intégralement.
capture
– P.-J.Chalençon: C'est un travail de fou. Le gars a passé des centaines d'heures.
– François: J'ai compté les soldats. Il y en a 200.
– P.-J.Chalençon: C'est énorme. Des centaines d'heures de travail.
– A.-C.Verwaerde: C'est saugrenu.
– Austin Morel : Je vois ça sous un globe.
– A.-C.Verwaerde: C'est un beau challenge, pour toi.
– Juliette Cohen : Pas possible.
– A.-C.Verwaerde: Vas-tu revendre cet objet?
– Antoine Laugier : Julien n'est pas capable de le revendre.
– Juliette Cohen : Je vais aller dans ton sens, Alain! Je le confirme.
– Austin Morel : Alain, tu es le gars des causes perdues.
– Antoine Laugier : 100 euros!
– Austin Morel : Y a eu un problème?
– Juliette Cohen : Il ne vaut qu'un euro!
– Antoine Laugier : Vous ne comprenez pas. J'ai plein d'objets comme ça, dans ma boutique. C'est fabuleux. C'est magnifique. J'adore.
– A.-C.Verwaerde: François, c'est Noël, pour vous!
– François: A 100 euros, je ne le lâche pas.
– Antoine Laugier : Vous n'êtes pas vendeur?
– François: C'est un objet unique. Je ne le retrouverai jamais.
– Juliette Cohen : Heureusement!
– Antoine Laugier : Ça m'intéresse.
– P.-J.Chalençon: A quel prix vous êtes intéressé?
– François: Au-dessus de 150 euros.
– P.-J.Chalençon: On n'est pas loin. Il faut faire un effort.
– Antoine Laugier : Je pourrai difficilement aller au-delà. 150, c'est trop.
– Juliette Cohen : Vous faites chacun un bout de chemin? Ton offre est ferme et définitive?
capture