logo Le moteur de recherche de la télé

Je t'aime, etc.


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 15h00 sur France 2

capture
–  C.Diament: Ou en vacances. Quand tu prends une semaine de vacances...
– Claudia Weill : En cas de rendez-vous galant, on n'a plus besoin de faire attention ni aux règles ni à la contraception. Mais généralement, ce n'est pas bien vécu. En effet, c'est subi.
C'est l'idée de la perte de la maternité. Qui dit perte dit renoncement. On doit renoncer à l'enfant idéal, celui qui manque toujours. Souvent, on vous dit que vous avez déjà de beaux enfants, mais quand on est ménopausée, en général, ils sont grands. On n'a plus de possibilités d'avoir de jeunes enfants.
capture
– Gérald Kierzek : Quand on a des symptômes importants comme des bouffées de chaleur désagréables, des troubles du sommeil ou une irritabilité, le traitement hormonal substitutif peut être utile. Certaines femmes souhaitent garder des règles pour oublier la période de ménopause. D'autres au contraire veulent un schéma hormonal sans règles. Il y a plusieurs solutions, avec des comprimés ou des patchs, et contre-indications. Il faut aussi reprendre une activité physique. Quand on fait une activité physique, les symptômes sont complètement différents. Ça aide à lutter contre les troubles de la ménopause. Il faut arrêter de fumer. Le tabac aggrave les phénomènes hormonaux. Il ne faut pas tout expliquer par les hormones et la médecine. Les traitements ne vont pas tout remplacer.
– Caroline Diament : Ca, c'est insupportable pour une femme. Pardon. Je me suis retrouvée chez un médecin qui m'a dépeint et décrit une horreur absolue alors que j'allais très bien. Il m'a dit que je n'échapperais pas à la dépression.
– Gérald Kierzek : Je dis le contraire.
– Caroline Diament : "Il faut arrêter ci, il faut arrêter ça"... Je lui ai dit que pour la 1re fois de ma vie, j'allais peut-être aller voir un gynécologue femme.
capture