logo Le moteur de recherche de la télé

Je t'aime, etc.


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 15h00 sur France 2

capture
–  Daphné: Il y a des choses à dire, La baisse de libido est fréquente lors de la ménopause?
– A.Hubin: Ça fait partie des facteurs que l'on peut repérer. Les études scientifiques nous disent qu'une femme sur deux, au moment de la ménopause, vit une baisse de désir sexuel.
– Caroline Diament : Moi, c'était l'inverse.
– A.Hubin: Il faut être prudent avec ces chiffres. Il peut y avoir des femmes qui se sentent libérées et qui ont une vie sexuelle beaucoup plus épanouie.
capture
– Aram Manoukian : Moi, c'est pareil, je te jure!
– A.Hubin: Notre réactivité sexuelle est ralentie avec la production des hormones féminines qui diminuent. Ça occasionne des douleurs potentielles lors de la pénétration parce que la lubrification est moins abondante et moins rapide. On prend moins de plaisir car le périnée est plus fragile à ce moment-là. Si on a des douleurs et si on a moins de plaisir, on ne cultive pas la mémoires désirante. Mais ce n'est pas une fatalité. La moitié des femmes connaissent ce genre de symptômes par rapport à leur sexualité. Il y a des solutions.
– Daphné: Beaucoup de femmes doivent venir vous voir pour parler de la ménopause. Que conseillez-vous?
– A.Hubin: Le meilleur ami doit devenir le lubrifiant.
– Daphné: Je vous présente mon meilleur ami.
– A.Hubin: Beaucoup de femmes le voient comme un ennemi, quelque chose qui casse le plaisir, mais on peut compenser en faisant de longs préliminaires et avoir un petit pot de lubrifiant Ça peut être extrêmement agréable. A chacune des caresses, ça rend les choses beaucoup plus fluides. On peut découvrir des tonnes de plaisir grâce à ce pot de lubrifiant. La 2e grosse difficulté, c'est par rapport au plaisir. Il ne faut pas hésiter à travailler son périnée.
– Daphné: A.Jolie a dit que pour elle, la ménopause a été une libération. Je ne comprends pas ce que ça signifie.
– Claudia Weill : Les femmes comme elles sont libérées du joug des règles tous les mois. Pour certaines, ça pèse. Elles parlent de libération parce que, tout à coup, si elles partent en week-end, elles ne sont plus préoccupées de savoir si elles vont être embêtées ou pas.
capture