logo Le moteur de recherche de la télé

Journal 13h00


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 13h00 sur France 2

capture
–  Ça a été difficile, mais grâce à l'intervention du médiateur et à la façon dont il parlait, calme et posée, chacun a tenté de garder une certaine retenue sur le dossier et de faire en sorte qu'on trouve une issue amiable rapidement.
– 1100 litiges comme celui-ci ont été gérés par un médiateur, rien que cette année. 3 sur 4 débouchent sur un accord. Dans 93 % des cas, ce sont des PME ou des TPE qui saisissent un médiateur. 1 fois sur 4, c'est pour des retards de paiement, comme pour ce chef d'entreprise, qui attendait depuis 6 mois le règlement d'une facture de 4000 euros d'un grand groupe.
– Ce sont des sommes qui peuvent paraître dérisoires pour des grands groupes. On parlait de 4000 euros. Pour une TPE, c'est très important. On parle toujours de l'importance du besoin en fonds de roulement. 4000 euros, c'est important.
capture
– L'objectif est de rééquilibrer le rapport de force entre une petite société et un grand groupe, privé ou public.
– On trouve autant de problèmes dans le public et dans le privé et les mêmes typologies de problèmes: des factures qui restent coincées, des fins de chantier qui se passent mal, des problèmes de propriété intellectuelle... L'important, c'est d'arriver à ce que les gens s'ouvrent, se parlent et trouvent des solutions ensemble.
– Plus d'une soixantaine de médiateurs interviennent auprès des entreprises à Paris et en région.
– N.de Rincquesen: C'est un nouveau paradoxe à la française: nous consommons de plus en plus de poissons et de coquillages et pourtant, notre aquaculture a du mal à se développer. Cette filière connaît même des difficultés croissantes, notamment face aux questions environnementales. Pourquoi l'aquaculture dans notre pays peine-t-elle à sortir la tête de l'eau?
– Truite, dorade, loup, ces produits sont de plus en plus présents dans l'assiette des consommateurs. 34 kg par an et par habitant... Les Français n'ont jamais autant mangé de poisson.
– C'est un grand plaisir. J'en mangerais bien tous les jours!
capture