logo Le moteur de recherche de la télé

Journal 13h00


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 13h00 sur France 2

capture
– L'Etat propose son aide, mais sous certaines conditions et notamment la suppression de plusieurs centaines de postes.
– Situation d'urgence dans les hôpitaux marseillais. Les comptes sont dans le rouge, avec une dette d'un milliard d'euros. L'Etat doit injecter 300 millions d'euros pour aider le 3e CHU de France à se moderniser, mais en contrepartie, il exige 800 à 1000 suppressions de postes. Un marché inacceptable pour les syndicats.
– Ils ont le bon diagnostic, mais pas le bon traitement. Quand on a une hémorragie quelque part, on fait une transfusion. On n'ouvre pas un peu plus pour que le sang parte encore plus. Il faut colmater.
capture
– Moderniser, oui, mais sans suppression de poste et avec une réflexion générale sur les effectifs. Aujourd'hui, nous ne fonctionnons plus dans certains services. Je l'ai dit et je le redis. Il y a des services à l'hôpital où l'infirmière se retrouve seule, pour 25 à 30 patients.
– A Marseille, l'hôpital est le 1er employeur de la région avec plus de 12 000 postes. En supprimer 10 % brutalement entraînerait la fermeture de services entiers, car il n'y a pas de marge. En cardiologie, par exemple, le travail se fait déjà avec des effectifs limités.
– Dans votre service, rendre des postes,
– C'est inenvisageable. On est dans une situation tendue. Il va falloir aller dans le détail pour savoir si des postes vont être récupérés sur des améliorations liées à l'absentéisme, sur des restructurations. A ce moment-là, les choses sont différentes. En tout cas, il ne faut pas que ce soient des rendus de poste en supprimant 2 ou 3 % des effectifs partout.
– L'Etat doit finaliser en janvier ce projet de restructuration des hôpitaux marseillais. Pour l'heure, la direction ne s'exprime pas sur ce dossier brûlant, mais un préavis de grève est déjà lancé pourjeudi prochain devant le siège de l'hôpital.
– N.de Rincquesen: Autre sujet sensible pour le gouvernement: le dialogue et les relations avec les collectivités locales. La Conférence des territoires est organisée à partir d'aujourd'hui à Cahors. La préfecture du Lot accueille pour l'occasion E.Philippe et 13 ministres.
capture