logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin (suite)


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 8h10 sur France 2

capture
–  Henry-Jean: On la croque!
– P.Passebon: Ce qui me fascine dans les photos de M.Dietrich, c'est qu'elle est toujours la même et jamais vraiment la même. Qu'elle soit habillée en homme ou dans les tenues les plus baroques, elle n'est jamais ridicule, elle est toujours M.Dietrich.
Ça rend ces photos totalement modernes et indémodables. Quand elle joue les femmes fatales, il y a toujours quelque chose d'extrêmement humain, même quand elle joue les vénéneuses. Pour moi, elle ne l'est pas. Je la trouve follement sympathique.
capture
– S.Giroud: Nous allons préparer un plat, comme le faisait Marlene, la blanquette de veau. Je n'ai utilisé que les produits que Marlene utilisait et je me suis inspiré de ses recettes.
– Farida Khelfa : Tout son style est apparenté au costume: sa manière de s'habiller en homme, cette élégance, quelle que soit la photo avec son maquillage, tous les personnages inventés. Elle s'est inventée.
– Caroline Loeb : Marlene a été façonnée par le cabaret allemand. C'est là qu'elle a commencé sa carrière. Elle a commencé à s'habiller en homme et à jouer avec les genres. Le rapport qu'a M.Dietrich avec le genre, où elle passe du masculin au féminin, est très important chez elle. Je crois que ça la définit bien dans toute son ambiguïté. Elle est toujours très forte et très sophistiquée.
– J.-J.Debout: Elle m'a dit: "Dites-moi, je voudrais vous poser une question.
Vous connaissez un artiste qui s'appelle Sacha Distel?" Je lui ai dit que je le connaissais. Elle m'a demandé si je ne voulais pas lui dire de venir dîner un soir. Arrive le dimanche soir. Elle s'était mise sur son trente-et-un. Elle le regarde, le fixe et elle lui dit: "Toutes les femmes disent que vous êtes très beau, mais moi, je ne vous trouve pas beau du tout!" Elle va vers lui, lui caresse les joues et elle lui fait une bise. Puis elle lui dit: "Vous ne m'en voulez pas de vous avoir dit la vérité?"
capture