logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin (suite)


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 8h10 sur France 2

capture
– Éric Laurent : La reine du zapping est avec nous. C'est Anissa. Vous nous avez chopé un petit programme en Espagne assez sympa.
– Anissa: C'est très original. C'est un jeu d'aventure. Mais vous n'en avez jamais vu des comme ça. Ce jeu est particulier parce que la mission à relever est originale. Imaginez que 15 participants doivent construire un pont de 300 m avec leurs petites mains et des outils. Ils ne sont pas plus bricoleurs que vous et moi. Enfin, vous êtes peut-être plus bricoleur que moi! Vous êtes un gros bricoleur.
– Laurent: Je vous en prie!
– Anissa: Ils doivent improviser des outils et relier la terre à une presqu'île. La 1re mission est originale. 2e originalité: le style. C'est narratif. Les images sont poétiques. La réalisation est très cinématographique. C'est inattendu. Ça vous enchante. Vous êtes attrapé par la main. Les candidats ont 30 jours pour construire le pont. Le paysage est sublime, mais dans l'absolu, qu'est-ce qui se passe?
capture
– Laurent: En Californie, ils ont le même programme, mais il faut construire un mur!
– Anissa: Ça s'appelle "El Puente", tout simplement. Ça veut dire le pont.
– Laurent: Je voulais lui demander où c'était, mais elle a oublié.
– Anissa: C'est isolé. C'est sauvage. je vous le promets! On est un peu embarqué. C'est très poétique.
On est très loin du modèle d'action habüueL L'intéressant, c'est que ces 15 participants savent pourquoi ils se sont engagés, mais ils ne savent pas comment ils pourront gagner Ils découvrent un peu tout ça. Ils ne se sont pas engagés dans l'aventure parce qu'ils savent bâtir des choses de leurs mains. Ce qui est formidable, c'est de voir comment une micro-société peut s'organiser pour se débrouiller et monter un pont. C'est un métier.
– Laurent: On a juste vu le décor.
– Anissa: Il n'y a pas grand-chose. Ils sont isolés. Quand tout s'additionne, le résultat est intéressant. Ils arrivent à faire quelque chose de leurs mains tous ensemble.
– Laurent: La mémoire revient...
– Anissa: Ça se passe en Patagonie. Merci à ceux qui ont soufflé l'information.
capture