logo Le moteur de recherche de la télé

Journal 08h00


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 8h00 sur France 2

capture

ndash; E.Philippe défend sa feuille de route à Cahors. Ce matin, le Premier ministre présidera la Conférence nationale des territoires. L'enjeu est de tenter de rassurer les collectivités locales.
– Délocaliser la moitié du gouvernement dans le Lot pour tenter de renouer le contact direct avec la population et les élus de régions, c'est l'objectif d'E.Philippe et de cette Conférence sur fond de tensions des collectivités qui ont vu leurs dotations financières versées par l'Etat baisser depuis plusieurs années et qui s'inquiètent de la disparition de la taxe d'habitation.
capture
– Elisabeth Philippe : Je ne crois pas du tout qu'il y ait un problème de confiance. Notre logique est de laisser les élus prendre des initiatives. Notre logique, c'est d'établir une relation fondée sur le contrat, donc sur la confiance. C'est un exercice dont je conçois parfaitement qu'il puisse apparaître comme délicat. Il est nouveau.
– Une nouvelle méthode qui ne satisfait visiblement par F.Baroin, le président de l'Association des maires de France. Il n'assistera pas à l'événement. La Conférence des territoires se poursuivra jusqu'à demain à Cahors et dans tout le Lot.
– E.Colin: Attention aux caprices de la météo. Seul un département est encore en vigilance orange. Il s'agit du Pas-de-Calais, en vigilance pour crues et inondations. Ils étaient l'attractivité depuis des décennies. C'est fini, vous ne les verrez plus. Adieu, lions, éléphants, ours ou encore panthères. De nombreuses villes en France, dont Paris hier, prennent l'engagement de ne plus accueillir les cirques qui exploitent les animaux sauvages.
– Des tigres, des ours ou des éléphants jouant les acrobates. Bientôt, vous ne verrez plus ces images à Paris. Sur son compte Twitter, A.Hidalgo annonce que les élus se sont engagés à faire de la capitale une ville sans animaux sauvages dans les cirques. Soucieux du bien-être des animaux et de leurs conditions de vie, le Conseil de Paris a voté à l'unanimité. Ce vote intervient 3 semaines après l'émotion suscitée par l'abattage d'une tigresse qui s'était échappée de son enclos.
capture