logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin (suite)


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 7h10 sur France 2

capture
–  C.Roux: L.Wauquiez dit ce matin qu'il n'est pas là pour être aimé.
– Louis Aliot : Il a réussi! Il commence assez mal. Il ne sait pas sur quel pied il danse. J'aimerais savoir où il se situe. Soit il est réellement dans une critique d'une Europe pour reconstruire une Europe des patries, et à ce moment-là, on peut faire un bout de chemin ensemble, soit il n'est pas sincère. Il s'est fait élire sur nos idées et ne compte pas les développer. Dans ce cas, il continuera à faire ce qu'ont fait des gens comme N.Sarkozy.
– César Roux : Pourquoi ne referait-il pas ce que N.Sarkozy
– Louis Aliot : Ça ne marchera pas. Ces gens gouvernent la France avec la gauche depuis 40 ans. Ils sont responsables de la situation actuelle. L.Wauquiez a été ministre. Il ne peut plus nous faire croire que demain, ce sera mieux avec lui. Il a pris des engagements oraux. On verra s'il y a de la suite. Dans son propre parti, des pointures commencent à le quitter. Je trouve que les médias sont timides là-dessus. Quelquefois, on fait beaucoup de bruit sur des petites choses, mais on fait moins de choses sur des choses importantes.
capture
– César Roux : Et concernant le départ de X.Bertrand?
– Louis Aliot : Un président de région qui s'en va de LR, c'est un signe fort. C.Estrosi a lui aussi pris le large. Ça fait beaucoup.
– César Roux : M.Le Pen sera-t-elle tête de liste aux européennes?
– Louis Aliot : Non. Elle est députée au Parlement français. Elle dirige le FN. Les européennes, ça l'obligerait à démissionner de son poste.
– César Roux : Ce n'est pas parce que les temps sont durs? Elle ne veut pas repartir dans une bataille électorale? Pas de Le Pen à la tête d'une liste aux européennes, c'est une première.
– Louis Aliot : On fera avec. Ce sera bien. Ça permettra de voir de nouveaux visages et peut-être
– César Roux : De nouvelles alliances?
– Louis Aliot : On ne compte pas partir seuls à cette bataille européenne. Nous nous focaliserons sur le projet et sur l'Europe, plutôt que sur les hommes et les intérêts particuliers.
capture