logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 6h30 sur France 2

capture
– Laurent: Bonjour, tout le monde. Nous sommes le 14 décembre. On vous a préparé POUF VOUS accompagner. On va entre autres vous parler d'un service de dressing locatif 100 % masculin. On vous fera aussi découvrir un petit joujou high-tech: un robot pour votre chien. On vous proposera une nouvelle comédie française plutôt cocasse. Tout de suite, voici le journal.
capture
– Sophie Le Saint : Bonjour. Attention à la grippe. Le seuil épidémique est désormais atteint en Ile-de-France, mais pas de panique! Il est encore temps de vous faire vacciner. Pour éviter la contamination, il suffit de quelques gestes simples à adopter.
– Eternuements, grosse fatigue, fièvre ou encore courbatures... Si vous souffrez de ces symptômes, vous avez peut-être la grippe. La vigilance est de mise dans 9 régions en métropole, comme le montre cette carte de nos confrères du Parisien. L'Ile-de-France est en rouge, au stade épidémique depuis hier.
Une large partie du territoire, à gauche sur la carte, est au seuil pré-épidémique. Aucune inquiétude pour l'instant dans l'Est. La semaine dernière, 1485 personnes se sont présentées aux urgences, dans tout le pays. Peu de cas d'hospitalisation ont été signalés. Il existe plusieurs types de virus, pour l'instant peu agressifs. L'épidémie de grippe peut durer jusqu'à 9 semaines. Pour l'éviter, il faut se laver les mains régulièrement et ne pas voir de personnes contaminées. Il est également conseillé de se faire vacciner. En 2016, la grippe avait causé la mort de 14 400 personnes.
– Depuis près de 70 ans, à chaque rentrée universitaire,
– Sophie Le Saint : Fin du régime spécifique de la Sécurité sociale pour les étudiants. C'est une petite révolution. A partir de la rentrée prochaine, ils seront tous rattachés au régime général de l'Assurance maladie.
les étudiants devaient s'affilier à une mutuelle pour 217 euros. A la rentrée 2018, tout change. Une simple cotisation, moins chère, de 60 à 150 euros, permettra aux 2 millions d'étudiants français d'être couverts pour leurs dépenses Les boursiers resteront exonérés de ces frais.
capture