logo Le moteur de recherche de la télé

Les îles Vierges américaines, paradis perdu de Pissarro

Invitation au voyage


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 16h30 sur Arte

capture
– Pourtant, c'est bien son île natale, avec son mélange de lumières, de couleurs et de cultures, qui fera de lui un peintre et un précurseur, loin de tout académisme.
– Emile Zola, quand il a vu ses peintures, a dit de lui : "Quand vous regardez une peinture de Pissarro, "vous pouvez entendre la voix de la Terre, voir la force vive de l'arbre." Fondamentalement, il était relié à la nature d'une manière caribéenne, pas européenne.
capture
– Pour Pissarro, tout commence ici, sur l'île de Saint-Thomas, C'est l'une des 3 îles principales de l'archipel. Si le port de Charlotte-Amélie abrite aujourd'hui des paquebots de croisière et de luxueux yachts, au début du XIXe siècle, c'est un port franc, appartenant au Danemark, comme en témoignent les maisons aux toits rouges et les noms de rues typiquement danois. La ville ne vit alors que pour et par le commerce. Tout est conçu pour faciliter les échanges de marchandises, comme ces allées étroites où, aujourd'hui, il fait bon flâner.
– Ici s'étendaient des rails. Tout ce qui venait des bateaux vers les entrepôts et vice versa était transporté dans des remorques tout le long de ces allées. Il y en avait entre tous les principaux édifices. Cet espace entre les bâtiments, en cas d'incendie, permettait de laisser un accès libre pour les pompiers.
– Dans la rue principale, Dronningen's Gate, les entrepôts sont devenus des boutiques. La maison où a grandi Pissarro est encore là. La quincaillerie familiale était au rez-de-chaussée. Les Pissarro vivaient au-dessus, dans un appartement transformé depuis en galerie. A l'époque, Charlotte-Amélie, tel un eldorado du négoce, attire des populations du monde entier.
– Au XIXe siècle, tout le monde pensait pouvoir venir ici et faire fortune. Ils gagnaient beaucoup d'argent en peu de temps, puis retournaient dans leur pays. Mais certains restaient, fondaient une famille et faisaient de cette île leur chez-eux.
capture