logo Le moteur de recherche de la télé

Naissance d'une sage-femme


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 15h35 sur Arte

– Aujourd'hui, je vais inciser la peau. Vous avez beau l'avoir vu faire souvent, c'est difficile quand vous opérez pour la 1re fois. "Est-ce que je fais ce qu'il faut ? Est-ce correct '1" J'ai fait ça plus soigneusement que les autres. Je me suis efforcée de maîtriser mon appréhension. Pleurs du bébé Ce n'était pas une césarienne particulièrement simple. Il faut que je m'entraîne encore pour savoir comment sortir le bébé. C'était la première fois que je le faisais. J'ai trouvé ça dur d'inciser la peau et tout le reste. Il faut que j'en fasse d'autres. J'avais peur de blesser le bébé. vraiment difficile.
– La 1re césarienne d'Emilia s'est bien passée. Rosmerta et sa fille sont toutes les deux en vie. Les enfants, non, mais les bébés, oui !
– Un an après, on retrouve Emilia, qui a poursuivi ses études à Maputo, capitale du Mozambique, où elle vit avec son mari et ses enfants.
– J'ai un enfant, un garçon. Tininha est une petite fille qui a perdu ses parents. Je voulais avoir 2 enfants alors je m'en occupe comme si c'était ma fille. Ma mère m'a demandé combien je voulais d'enfants. J'ai répondu : "Seulement 2." Alors elle m'a dit: "Mais qu'est-ce que tu vas faire de tout ce temps ?" Je n'ai rien pu lui répondre tellement ça m'a fait rire. Elle, elle a eu sept enfants. Mais ses paroles m'ont aussi encouragée. "Je veux faire des études", je me disais tout le temps.
– Originaire d'une région rurale où l'on ne pouvait pas faire d'études, Emilia n'avait qu'une solution : quitter le foyer familial, mais ses parents n'avaient pas de quoi lui payer ses études. La jeune femme a donc postulé pour intégrer un établissement de formation subventionné par l'Etat et elle a réussi le concours d'entrée.
– Ce n'était vraiment pas facile. Mais quand je décide de faire une chose, je me bats poury arriver.
– Pour les Mozambicaines, il est urgent d'agir. Le pays reste meurtri par 15 ans de guerre. la guérilla nationaliste a libéré le Mozambique du joug colonial portugais. Le nouveau gouvernement marxiste s'est allié à l'URSS, à la Chine et à Cuba, en échange de leur aide économique.