logo Le moteur de recherche de la télé

Australie, un peuple aux confins du monde

Quand Homo sapiens peupla la planète


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 11h15 sur Arte

capture
– C'était une trouvaille tellement importante que les tribus locales ont demandé à Mike Westaway d'analyser les fossiles.
– Avant, les tribus aborigènes n'appréciaient pas beaucoup ce genre de recherches. Les fossiles humains ont souvent été emportés sans leur consentement. Mais les choses ont changé. La communauté aborigène voulait en savoir plus sur ces ossements : l'âge de la personne, son sexe, et tout ce qu'on pourrait découvrir d'autre.
– Le squelette a été exhumé, alors qu'un cyclone se dirigeait vers le nord de l'Australie. Mike Westaway et son équipe ont dû se battre contre les éléments et mettre à l'abri le plus de fossiles possibles. L'élément le plus précieux était le crâne.
capture
– L'exhumation a montré un squelette pratiquement entier. On a une ossature de crâne L'os frontal est délicat, pas trop épais. L'anatomie générale du crâne indique qu'il s'agit d'une femme d'une trentaine d'années.
– Grâce à la datation au carbone 14 des coquillages présents dans les sédiments, les chercheurs ont pu établir l'âge du squelette. Il a plus de 3 000 ans. La terre sur laquelle il a été retrouvé appartient à la famille de T. Wales.
– On dirait du béton, Thomas.
– Oui.
– Thomas participe de près aux travaux de fouilles, depuis le début.
– On a eu de la chance. Une semaine après l'exhumation des fossiles, un cyclone a ravagé une partie de cette plage. on aurait perdu une personne. On est arrivés à temps. Maintenant, elle est à l'abri, derrière moi, sous les buissons. Les ossements ont été enterrés de nouveau, selon les rites tribaux. Mais quelques fragments en vue d'une analyse ADN.
capture