logo Le moteur de recherche de la télé

Le berceau africain

Quand Homo sapiens peupla la planète


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 9h25 sur Arte

– Chaque homme sur Terre pouvait se réclamer d'un ancêtre commun, l'Adam génétique, et chaque femme descendait de l'Eve génétique. Omo 1 a 195 000 ans, ce qui en fait le fossile le plus ancien jamais découvert. A Jebel Irhoud, vivait il y a 300 000 ans, un précurseur de l'homme moderne. L'apparition du chromosome A00 remonte à encore plus loin puisque l'ADN qu'il contient est vieux de 338 000 ans. De quoi remettre en cause la date de naissance de notre espèce Homo sapiens.
– Quand les résultats sont arrivés, j'étais excitée. Son nom était entré dans l'Histoire. Un esclave inconnu qui était la propriété d'un autre homme qui devient tout à coup célèbre dans le monde entier.
– Il se pourrait aussi que l'homme moderne soit finalement apparu en Afrique de l'ouest. Pour le prouver, les généticiens vont devoir analyser davantage d'échantillons d'ADN. Matthew Forka est le chercheur camerounais qui a fait les 1ers prélèvements dans le village de Mbetta.
– Je reviens ici car c'est sur cette population mbo que j'ai prélevée les échantillons d'ADN ily a 12 ans. L'analyse avait révélé que 11 hommes était porteurs du chromosome A00. Ce qui signifie que leurs ancêtres comptent parmi les premiers représentants de l'humanité. Aujourd'hui, on va poursuivre le prélèvement d'ADN commencé en 2001. Je frotte l'intérieur de la bouche avec un coton-tige stérile.
– Les analyses sont en cours et il est possible qu'elles révèlent que notre espèce est apparue en Afrique de l'ouest bien plus tôt que quiconque ne l'avait imaginé. Mais il existe peut-être une autre explication à l'ancienneté du A00. On n'a pas développé ce chromosome, il nous a été transmis par une espèce humaine bien plus ancienne. D'après la théorie dominante, depuis son apparition voici près de 200 000 ans, l'homme moderne n'a eu quasiment aucun contact avec d'autres espèces humaines. Et si cette théorie se trompait? En Afrique, durant des dizaines de milliers d'années, Homo sapiens et des hommes archaïques ont coexisté. Et ils étaient génétiquement assez proches pour se transmettre leur ADN.
– Il est possible que des populations archaïques originaires d'Afrique de l'ouest aient rencontré par hasard des populations modernes et leur aient transmis par métissage.