logo Le moteur de recherche de la télé

Le berceau africain

Quand Homo sapiens peupla la planète


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 9h25 sur Arte

– Deux scientifiques américains connaissent bien la région. L'anthropologue John Fleagle et l'archéologue John Shea. Ils viennent ici depuis 15 ans marchant sur les pas des découvreurs de notre ancêtre Omo 1. une expédition internationale a été envoyée dans le sud de l'Ethiopie à la recherche de fossiles humains et les archéologies ont déterré les restes de trois hommes préhistoriques. Le squelette le plus complet a été appelé "Omo 1". A l'époque, aucune technique ne permettait de déterminer son âge. Pendant une trentaine d'années, Omo 1 n'a été qu'un fossile qui attendait qu'on découvre son histoire. Tout a changé au début des années 2000 lorsque John Fleagle et John Shea ont repris les fouilles en Ethiopie.
– On y est. Le monde perdu.
– C'est spectaculaire.
– La grande question était alors : quand les hommes modernes sont-ils apparus en Afrique ? On ignorait l'âge des squelettes découverts, mais tout portait à croire qu'ils étaient anciens. Certains disaient qu'ils avaient sans doute 20 ou 30 000 ans. On allaitjusqu'à dire qu'ils avaient peut-être 100 000 ans. Il fallait résoudre le mystère.
– Les ossements sont trop anciens pour rendre possible la datation au carbone 14, une technique qui ne permet pas de remonter au-delà de 50 000 ans. En revanche, grâce à la détermination de la teneur en argon des sédiments, les scientifiques ont pu dater la formation du relief. Il a ainsi été établi que la couche de sédiments renfermant le squelette d'Omo 1 était vieille de 195 000 ans.
– Ce chiffre nous a stupéfaits. On n'avaitjamais pensé que ce fossile puisse être si ancien.
– L'arbre généalogique de l'être humain remonte à 2,5 millions d'années. Avant, on ressemblait plus à des singes qu'à des hommes. Les ramifications, qui se sont développées au fil du temps, correspondent à autant d'espèces aux noms étranges. Des espèces qui, toutes, comme archaïques par les anthropologues. Ce qui distingue Omo 1, c'est que lui, justement, est un homme moderne, un membre de notre espèce, un Homo sapiens. Omo 1 était aussi grand qu'un Africain actuel et pesait 70 kilos.