logo Le moteur de recherche de la télé

Pays-Bas : le pacte avec l'eau

Planète d'eau


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 8h40 sur Arte

– qu'il n'était plus possible de continuer.. à construire sans cesse des digues toujours plus hautes. Ces dernières années, un nouveau pacte avec l'eau a été conclu. le long des fleuves néerlandais. Plus de 30 endroits différents sont concernés. Ralph Gaastra.. travaille pour l'organisation nationale de l'eau. Il pilote l'un des projets les plus radicaux.. du programme "De l'espace pour le fleuve".
– C'est entièrement innovant. Nous, les Néerlandais, avons la réputation d'être des constructeurs de digues. Alors ce que nous faisons ici.. est pour beaucoup un véritable bouleversement. dans la façon d'appréhender la maîtrise des eaux. Mais tout ce que nous faisons, c'est restituer de l'espace aux fleuves.. pour nous protéger des grandes inondations à venir.
– Ici aussi, sur le polder de Noordwaard, les maisons et les fermes.. ont été construites sur des buttes artificielles. Mais à la différence du polder où vit la famille Fleerakkers, la digue a tellement été abaissée. que le fleuve inonde le polder plusieurs fois par an. Des canaux sont alors utilisés.. pour faciliter l'écoulement de l'eau. L'agriculture a été sacrifiée. La mort dans l'âme, de nombreux paysans... ont été contraints de vendre leurs terres à l'Etat. Mais la région en a profité.
– L'objectif de la dépoldérisation de la région de Noordwaard.. était de renforcer la sécurité des Néerlandais.. en cas de crue majeure. Nous en avons profité pour rendre cet espace plus attractif.
– Avec le programme des paysages d'une beauté insoupçonnée" ont vu le jour aux Pays-Bas. Un troupeau de chevaux semi-sauvages pâture ici tout au long de l'année. Il s'agit de koniks, une race qui descend des derniers chevaux sauvages d'Europe de l'Est. Chants d'oiseaux. Le buffle d'eau a également été réintroduit. dans cette immense zone inondable. pour éviter la prolifération d'arbres et de buissons. Les visiteurs les plus chanceux.. peuvent même les observer pendant leur baignade. Une partie du polder.. a aujourd'hui été intégrée au parc national De Biesbosch. C'est ici que travaille Thomas van der Es.