logo Le moteur de recherche de la télé

Pays-Bas : le pacte avec l'eau

Planète d'eau


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 8h40 sur Arte

– le long du rivage. La nouvelle lagune est même très appréciée. par les vacanciers.
– Comme une côte est en perpétuelle mutation, les mesures.. mises en oeuvre pour la protéger.. doivent être constamment ajustées en fonction de l'évolution.. du niveau de la mer. On en prend un peu plus conscience chaque jour. La construction d'infrastructures fixes.. a pu s'avérer être une bonne initiative, mais sur le long terme, c'est une pratique qui est vouée à l'échec.
– Construire des digues mobiles. Voilà une idée quasi révolutionnaire pour les Néerlandais, qui s'éloignent progressivement. des techniques traditionnelles de protection des côtes. les Pays-Bas affrontent une catastrophe naturelle.. qui marque durablement la population. Un raz-de-marée d'une extrême violence ravage tout le sud du pays. Vent violent. Le drame entraîne la mort de 1 800 personnes. 200 000 animaux d'élevage périssent, emportés par les eaux.undefined
Meuglements. Les Néerlandais réagissent avec une déferlante de béton, de pierre et d'acier. Cri de mouette. Ils érigent une immense fortification, composée de digues gigantesques et de barrages anti-tempêtes. Le plan Delta est lancé. Des bras entiers du Rhin et de la Meuse.. sont coupés de la mer du Nord. Le barrage de l'Escaut oriental.. est l'ouvrage le plus important du plan Delta et sans nul doute.. le fleuron de l'ingénierie néerlandaise. Le dispositif équipé de 62 portes-glissières en acier.. peut se refermer en une heure. Il protège ainsi toute la baie de l'Escaut oriental.. et une bonne partie de la région de Zélande.. contre les fortes montées des eaux, qui surviennent en moyenne une fois par an. Mais l'âge d'or de ces infrastructures titanesques.. est aujourd'hui révolu, notamment à cause de la forte empreinte.. qu'elles laissent sur l'environnement. Depuis la construction du barrage, le débit du courant de l'Escaut oriental a baissé de 30 à 40 %. Un phénomène qui perturbe l'équilibre naturel.. des transports sédimentaires et menace l'écosystème de la côte. Le scientifique Tom Ysebart suit cette évolution de très près.