logo Le moteur de recherche de la télé

Pays-Bas : le pacte avec l'eau

Planète d'eau


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 8h40 sur Arte

– contre l'incessant déferlement des vagues. Les vacanciers ont là un immense terrain de jeu. Aux portes de La Haye, Kijkduin est une des stations balnéaires les plus prisées.. de la mer du Nord. Marcel se rend souvent sur cette plage. L'avenir de ce tronçon du littoral préoccupe l'ingénieur.
– Une côte.. constitue de fait un environnement mouvant. Avec la force du courant, les vagues peuvent balayer des bancs de sable entiers. Il faut donc être vigilant.. aux endroits où les dunes ne sont pas assez larges.
– Avec le ressac, la mer engloutit chaque année d'énormes quantités de sable, obligeant les Néerlandais à réagir. Une fois tous les 4 à 6 ans, cette plage et de nombreuses autres plages du pays.. se transforment en immenses chantiers. Des engins.. de terrassement prélèvent le sable.. du fond de la mer
– Si le niveau de la mer.. continue de monter, il faudra intervenir de plus en plus souvent.undefined
Mais mettre l'écosystème sens dessus dessous.. tous les ans ou tous les deux ans, ce n'est pas une bonne chose.
– Marcel et son équipe.. se sont lancés, en 2011, dans une expérience inédite. Ils ont fait déplacer.. environ 20 millions de mètres cubes de sable, soit cinq fois plus que pour un remblaiement classique, afin de créer.. ce qu'on appelle un moteur de sable : une péninsule artificielle en forme de crochet.. de deux kilomètres de long.. sur un kilomètre de large. Son rôle ? Permettre à la nature. de se charger elle-même de ramener sur les côtes le sable.. déplacé par l'action conjuguée des vagues, du vent et du courant. Propos en néerlandais. Les scientifiques sont sur le terrain tous les deux mois.. pour s'assurer de leur succès. Afin de déterminer où le sable a été déplacé par les courants, les ingénieurs mesurent la profondeur.. de l'eau autour du moteur de sable. est sous haute surveillance. Les caméras de la tour Argus.. enregistrent l'évolution rapide et quasi permanente. du moteur de sable. Au bout de 5 ans, les résultats obtenus sont encourageants. Comme prévu, les vagues et le courant ont réparti les sédiments..