logo Le moteur de recherche de la télé

Pays-Bas : le pacte avec l'eau

Planète d'eau


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 8h40 sur Arte

– contre le changement climatique. Et pas seulement. parce qu'ils retiennent
– Les toits verts sont de bons isolants thermiques. Ils rendent les températures plus agréables.. et sont aussi plus résistants qu'un toit normal. A l'avenir, les pluies seront de plus en plus fortes, mais il fera aussi de plus en plus chaud, avec des canicules plus fréquentes. Les toits verts permettent de mieux réguler le climat de la ville. Plus ily en aura, moins il fera chaud à Rotterdam. sont aussi des lieux.. de vie sociale. Tous ceux qui travaillent ici.. sont des bénévoles du quartier. A Rotterdam et dans tout le pays, les logements font désormais partie du nouveau programme.. de lutte contre le réchauffement climatique et la montée des eaux. Chants d'oiseaux. Aux Pays-Bas, on a appris depuis longtemps à vivre au bord de l'eau, mais si les projets de certains visionnaires.. devaient voir le jour, les Néerlandais.. devront aussi s'habituer à vivre sur l'eau. A La Haye, l'agence d'architecture Waterstudio.NL.. est spécialisée dans la conception de maisons flottantes. Propos en néerlandais. L'architecte Koen Olthuis a un point de vue original. Pour lui, si les eaux.. montent avec le changement climatique, cela peut être une chance pour les Pays-Bas.
– D'une certaine façon, les Pays-Bas fonctionnent comme une grosse machine. Nous devons pomper de l'eau en permanence.. pour nous maintenir au sec. Nous pompons autant d'eau en une journée.. que la région de Tokyo en un an, et nous manquons de place. Construire sur l'eau résoudrait les 2 problèmes. Cris d'oiseaux. à la demande du gouvernement, des urbanistes et des architectes.. s'étaient déjà penchés sur 15 zones.. particulièrement menacées par les inondations. Cette initiative avait donné lieu à la construction de l'IJberg.. dans l'est d'Amsterdam. C'est aujourd'hui le plus grand quartier flottant au monde. Même si ces maisons flottantes ne se ressemblent pas, elles fonctionnent toutes selon le même principe : quand le niveau de l'eau monte, elles montent avec. Pour éviter de dériver, elles sont arrimées à des poteaux en acier.