logo Le moteur de recherche de la télé

Pays-Bas : le pacte avec l'eau

Planète d'eau


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 8h40 sur Arte

– Les Rotterdamois sont confrontés à deux défis.. liés au réchauffement climatique : les raz-de-marée de la mer du Nord.. et les inondations du Rhin. Tonnerre. Mais dans l'immédiat, un autre phénomène climatique menace la ville. Ce sont les fortes pluies, de plus en plus fréquentes. Elles saturent les canalisations, ce qui risque d'entraîner.. de graves inondations et de causer des dommages considérables. Les urbanistes tentent de maîtriser la situation.. pour mieux prévenir les risques d'inondation. Plusieurs places et squares de la ville.. ont ainsi été spécialement conçus pour servir.. de bassins de rétention en cas de fortes précipitations. Chants d'oiseaux. Sur cette place, on peut voir l'eau accumulée en une nuit par la pluie. Au cours des prochaines heures, elle sera progressivement évacuée. Arnoud Molenaar coordonne les différents.. projets environnementaux de la ville de Rotterdam. La journée est idéale.. pour une expertise sur le terrain. Propos en néerlandais
– Cette placé a été récemment réaménagée. En temps normal, elle sert de terrain de basket ou de scène de théâtre. Mais depuis peu, on l'utilise pour contrôler l'eau lors de fortes précipitations. On réalise alors une sorte d'inondation contrôlée. D'un côté, la place nous protège du dérèglement climatique, et de l'autre, elle rend la ville plus attrayante.
– Ces dernières années, la ville de Rotterdam a investi massivement. pour se protéger des inondations. Ainsi, le canal Westersingel, en plein centre-ville, peut aujourd'hui contenir l'eau.. des pluies trop abondantes. Mais pour mieux se rendre compte.. de l'initiative rotterdamoise la plus originale, il faut prendre un peu d'altitude. Des espaces verts aménagés sur des toits d'immeubles.. permettent la rétention d'eau de pluie. La ville portuaire.. s'est ainsi couverte.. de plus de 200 000 mètres carrés de toitures verdoyantes. Le projet DakAkker, "le champ sur le toit", est une initiative ambitieuse. On cultive ici des fruits, des légumes et des herbes aromatiques. Pour Arnoud Molenaar, ces toits verts serviront à mieux défendre Rotterdam.