logo Le moteur de recherche de la télé

1916. Pancho Villa mort ou vif

Mystères d'archives


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 6h45 sur Arte

– Comment lui raconter un événement qui se passe loin des caméras ? Cette question, les cinéastes se la posent depuis que le cinéma existe. Regardons ces images tournées en 1899. Elles racontent un fait d'arme glorieux pendant la conquête américaine des Philippines. Celui qui se dévêt, c'est le héros. Avec une corde, ilva rapprocher le radeau de l'autre rive. En face, ceux qui tirent, ce sont des insurgés philippins. Cette reconstitution est filmée aux environs de New York. Le but est simple : mettre en images un événement d'actualité comme on le fait avec des dessins dans les journaux. Une tranchée avec une poignée de soldats suffit à raconter une grande bataille. Observons la gestuelle du commandant qui semble un peu perdu. Il ne fait rien d'autre qu'avancer et reculer. Il n'hésite pas à jeter un coup d'oeilvers la caméra pour savoir quoi faire après. C'est le moment de donner l'assaut. Puis, notre commandant s'empare du drapeau américain.undefined
Et hop ! Des infirmières bien proprettes de la Croix-Rouge volent au secours des pauvres soldats blessés. Et voilà le camp ennemi, celui des insurgés philippins. Pourtant, la caméra n'a pas bougé. C'est toujours la même tranchée. Peu importe. Ceux qui filment savent bien que le public veut du spectacle et qu'on lui raconte une histoire facile à comprendre en une minute. 17 ans plus tard, en 1916, le public ne veut plus de reconstitutions. Il veut voir de vrais soldats américains au Mexique poursuivre le vrai Pancho Villa. Il veut voir des hommes qui défendent leur Pal/S- Coincés à la frontière, les cameramen ne peuvent que bricoler des reportages un peu vains, un peu vides. Comme avec ces soldats qui font semblant d'inspecter un groupe de maisons à la recherche de complices de Pancho Villa. Sinon, les cameramen abusent de ce genre de prises de vues. De longues colonnes de cavaliers dans le désert qui s'approchent ou s'éloignent au milieu de nulle part. Des images répétitives mais qui peuvent servir à raconter un peu ce que l'on veut. Comme par exemple que ces cavaliers s'aventurent en terrain inconnu et qu'une mission difficile les attend.