logo Le moteur de recherche de la télé

1916. Pancho Villa mort ou vif

Mystères d'archives


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 6h45 sur Arte

– Ce cavalier, c'est Pancho Villa. Et cette photo date de 1914. Son pays, le Mexique, est en guerre civile depuis déjà 4 ans. Aux Etats-Unis et en Europe, la presse vante les mérites du chef révolutionnaire surnommé "le Robin des bois mexicain". Il a vite compris l'intérêt des médias. Le voilà dans un costume choisi par une compagnie américaine de films avec laquelle il a passé un contrat. Là, le 26 août 1914, il pose avec un haut gradé américain, le général Pershing, qui est tout sourire. A Washington, on verrait bien Pancho Villa Président du Mexique. Et le 6 décembre à Mexico, c'est le triomphe. Pancho Villa est aux côtés d'Emiliano Zapata. Les 2 chefs révolutionnaires tiennent une grande partie du pays. Un an et demi plus tard, tout bascule. En mars 1916, au Nouveau-Mexique, la ville de Colombus est attaquée par Pancho Villa. Le bilan est d'une quinzaine d'Américains tués. Cette agression du territoire des Etats-Unis est un choc pour l'opinion publique.undefined
Sur ordre du Président Wilson, des renforts sont envoyés à la frontière. 150 000 militaires sont mobilisés. Des troupes se lancent à la poursuite de Pancho Villa. Pour la presse, c'est l'occasion de filmer une grande expédition militaire, voire des batailles. Les reporters espèrent assister à la capture de Pancho Villa, le traître. Pourquoi une telle démonstration de force du pouvoir américain ? Cette expédition n'a-t-elle pas servi à autre chose ? Et comment Pancho Villa, d'abord célébré par les médias et soutenu par Washington, est-il devenu l'ennemi public numéro 1 ? Revenons en fin d'année 1913. Nous sommes à Juarez, la plus grande ville mexicaine à la frontière des Etats-Unis. Au centre, c'est Pancho Villa. Entouré de son état-major, notre général rebelle pose devant la presse. Il vient de remporter à Juarez une victoire éclair contre les troupes du gouvernement de Mexico. Encore une fois... depuis le début. Ces quelques secondes avec Pancho Villa, c'est un scoop pour les reporters américains. Aux Etats-Unis, Villa devient une célébrité. L'ancien bandit s'impose comme l'adversaire le plus redoutable de la dictature au pouvoir.