logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 3h00 sur W9

capture
– Or, le témoignage de sa fille contredit la version d'Edith. Elle en est certaine : le lendemain matin, avant dé partir au centré aéré, son papa était encore vivant.
– Dans son procès-verbal, l'enfant se souvient d'avoir embrassé son père sur la joue. Puis elle confirme être partie au centre aéré. Enfin, le soir, elle dit que son père n'était plus là.
– Elle l'aurait embrassé alors qu'il était sous une couverture, sur le canapé. Or, évidemment, s'il a pris une balle dans la tête, elle a forcément remarqué qu'ily avait du sang sur le visage.
capture
– Pour les policiers, se dessine un scénario encore plus glaçant.
– Le compagnon dort dans le canapé. Les enfants se réveillent. Papa est toujours vivant. On embrasse Papa avant de partir. Edith revient, et là, dans son sommeil ou pas, elle tue Laurent Baca.
– Et là, on est évidemment dans une autre configuration. On est sur un assassinat.
– On a affaire à quelqu'un qui a calculé un scénario, qui l'a nourri au fil des mois, tout ça pour qu'on la voie comme une victime d'une violence conjugale.
– Edith aurait-elle menti sur les violences conjugales qui sont maintenant remises en cause, sur la dispute qui semblerait ne pas avoir eu lieu, et puis sur Laurent Baca, qui, le matin du drame, serait toujours vivant? Contrairement à ce qu'elle affirme depuis le départ, la jeune femme n'aurait-elle pas délibérément tué son compagnon ? La suite de l'enquête va montrer qu'Edith aurait peut-être eu une bonne raison de vouloir l'éliminer. Car quelques semaines avant sa disparition, Laurent s'était confié à sa famille. Entre Edith et lui, rien n'allait plus. Il avait même découvert que sa compagne le trompait.
– Laurent avait surpris un SMS sur le portable d'Edith, d'un monsieur, d'un homme. On pense qu'elle avait une relation extraconjugale.
capture