logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 3h00 sur W9

capture
– de la part d'Edith contre Laurent Baca. Y a pas de main courante au commissariat.
– On parle d'ultra-violence. Comment on n'a pas des justificatifs de soins réguliers, voire répétés, chez le médecin, aux urgences... On aurait raconté l'accident de vélo ou d'escaliers, peu importe... Mais pourquoi on n'a pas ça ?
capture
– Quant à la balle que Laurent Baca aurait tirée sur sa compagne quelques semaines avant le drame, elle va bien être retrouvée dans le matelas du couple. Seulement, impossible d'en tirer des conclusions.
– Bien sûr, oui, ily a une balle qui est partie dans le matelas.
Est-ce qu'elle l'a tirée après les faits pour se ménager une preuve de cette ultra-violence que l'on veut mettre sur les épaules de Laurent Baca ? Eh ben, voilà, on n'en sait rien. On n'a que son scénario à elle.
– Mais surtout, un coup de théâtre va apporter un tout nouvel éclairage sur ce huis clos dramatique. Un témoignage inattendu qui va venir mettre à mal la version de la jeune mère de famille. C'est celui d'un de ses propres enfants. Les enquêteurs interrogent la fille aînée d'Edith et Laurent, âgée de 9 ans. Et d'après la petite fille, le soir du crime, tout ne se serait pas passé comme sa maman le prétend. Souvenez-vous, Edith dit que le soir du drame, ily a eu une dispute très violente suivie d'une bagarre, d'une chute dans l'escalier et d'un coup de fusil. Or, la petite fille assure qu'elle n'a rien entendu de tel. Quand un policier lui demande si ses parents se sont disputés, l'enfant répond "non", et ajoute que s'ils s'étaient disputés, elle les aurait forcément entendus.
– Cette dispute d'une violence certaine, qui a débouché sur un coup de feu et la mort de cet homme, se serait passée sans que les enfants n'aient entendu quoi que ce soit. Ni la dispute, ni les paroles fortes, ni la chute dans l'escalier, ni le coup de feu. Extraordinaire.
capture