logo Le moteur de recherche de la télé

Affaire Beaugendre : les mystérieuses lettres de madame G.

Enquêtes criminelles


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 1h10 sur W9

capture
– Elle savait pas du tout qui était Aurélie Beaugendre ni que son mari avait une maîtresse.
– Et puis ily a un élément qui disculpe totalement cette femme pour le matin du crime. Elle a un alibi.
– Elle expliquera qu'elle était chez elle ce matin-là. Sa téléphonie le confirme. Elle a pas bougé de chez elle.
– Tout a été vérifié : les connexions téléphoniques, les emplois du temps...
– Les enquêteurs n'auront aucun élément objectif pour mettre en cause cette femme.
capture
– De toute évidence, la femme trompée n'est pas l'auteur de la lettre au juge d'instruction signée Madame G. Après 2 mois d'enquête, les gendarmes reviennent à la case départ. Mais pas pour très longtemps. Car aussi incroyable que cela puisse paraître, Madame G va refaire surface. Et cette fois-ci, elle va commettre une erreur. Val-d'Izé, 5 mois après l'assassinat d'Aurélie Beaugendre. Cette fois, c'est à Marie-Christine, la mère de la victime, que le corbeau va s'adresser.
– Moi, j'ai reçu une lettre le 2 mai. Ça m'a fait peur, parce que c'était marqué mon nom avec des fautes. Une drôle de lettre. Et quand j'ai ouvert, j'ai vu que c'était Madame G qui m'écrivait aussi. C'est une lettre qui fait peur.
– En effet, son contenu fait froid dans le dos.
– Madame G culpabilise.
– Elle regrette, elle pensait que les enfants ne seraient pas là. Elle veut s'épancher auprès de la mère de la victime. C'est assez singulier.
– Madame G persiste et signe : c'est elle qui a tué Aurélie.
– Là, plus que jamais, les gendarmes vont tout faire pour essayer de savoir qui est cette Madame G.
– Et ils ne vont pas tarder à l'identifier. Section de recherches de Rennes, 3 semaines plus tard. Les enquêteurs procèdent à des expertises ADN sur les courriers reçus par la juge d'instruction
– On aura de la chance : l'enveloppe elle-même, l'intérieur de l'enveloppe, contient une signature ADN. Et cette trace ADN va être identifiée comme étant celle de Sébastien Beaugendre.
– Madame G, c'est Sébastien Beaugendre.
capture