logo Le moteur de recherche de la télé

En Sicile, de l'Etna à Palerme

Faut pas rêver


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 0h30 sur France 3

capture
– Tu en parles vraiment comme s'il était
– Il l'est.
– Comment ça ?
– Tout le monde lui parle. Pour demander une grâce. Je lui parle. Quand il est découvert, on lui dit : "Ecoute, j'ai besoin de ça." "Envoie ce courrier à Jésus."
– Ah, d'accord. C'est communication directe. Pas mal. Ça s'accélère. Je peux aider, Alfio ?
– Passe-moi les fleurs, s'il te plaît. Qu'est-ce que c'est?
– Là, vous voyez, ce sont 2 rails qui vont soutenir une plate-forme qui va descendre.
capture
– L'ascenseur de saint Jean-Baptiste.
– C'est l'organisation à l'italienne. Ça part dans tous les sens, ça parle beaucoup. Mais en moins de 2, la structure est montée. L'église commence à se remplir.
– Carolina.
– Enchanté.
– Vous êtes le curé.
– Je suis Marco.
– Enchantée. C'est un grand moment.
– Oui. Cette dévotion à saint Jean-Baptiste est séculaire. Cette ferveur est transmise de père en fils. Les enfants grandissent avec cet amour pour notre saint patron. Ils ne le voient pas comme un être distant, mais bien comme un des leurs. Vous allez voir qu'ils ont un rapport vraiment intime, personnel avec lui. Comme avec une personne aimée qui revient après une longue absence. J'aime ce moment. Toute la communauté est regroupée les enfants, les adultes, les personnes âgées. Ils sont tous là, présents pour ce rendez-vous important. Même si l'église est transformée pour l'occasion, ce qui est risqué pour elle, les gens sentent que l'église est comme leur maison.
– C'est incroyable, tout le village est là. Toutes les générations. On peut être athée, mais c'est un moment où la ferveur est vraiment palpable. C'est très émouvant. Qu'est-ce qu'ils sont en train de faire ?
– Cette structure en bois va servir à porter le saint sur leurs épaules.
– Sur le dos ?
– Ce sont les hommes qui portent.
– Mais pas les femmes.
– Aller promener saint Jean-Baptiste en ville n'est pas une mince affaire. La structure pèse Il faut plus de 40 hommes pour la porter. Tintements de clochette. Cris de joie. Acclamations. Italien. Ils récitent le "Notre Père" en italien. Acclamations et tintement de clochette.
capture