logo Le moteur de recherche de la télé

En Sicile, de l'Etna à Palerme

Faut pas rêver


diffusion le jeudi 14 décembre 2017 à 0h30 sur France 3

capture
– En fait, c'est un peu un hasard. Une année, on a manqué de place pour faire sécher le raisin au soleil, comme ça se fait là-bas pour le malvasia doux. Donc avec les grappes restantes, on a fait du sec. C'était surprenant.
– Sur sa lancée, Alberto Tasca a créé un autre événement : le Malvasia Day.
– Cheers, cheers, cheers !
– Une journée de dégustation consacrée aux vins blancs des îles Eoliennes.
Cette fête rassemble une fois par an tous les producteurs des îles. Parmi eux, Francesco Fenech, le premier voisin des Tasca. Aussitôt vendangé, son raisin est mis à sécher au soleil sur la terrasse de sa maison. Cette méthode permet de concentrer le sucre dans le raisin jusqu'à ce qu'il soit confit. C'est de là que vient ce goût liquoreux propre au malvasia.
capture
– C'est un rituel. Dans toutes les maisons, on aide à étendre le raisin. Dans toutes les familles, on perpétue cette tradition depuis des siècles.
– Magdalena, sa fille, a prolongé ses vacances pour l'occasion.
– Je suis ému parce que ça lui plaît. C'est très bien. Parfait !
– Comme la plupart de ses collègues des îles, Francesco Fenech travaille seul. La fête du malvasia l'a sorti de son isolement.
– Il y avait, avant, beaucoup d'individualisme entre nous, petits producteurs, et c'était dur de nous rassembler. Mais là, grâce au Malvasia Day, on se rencontre et on échange. C'est un moment très important.
– Et ça vous stresse ?
– Oui. C'est très stressant de parvenir à tout boucler à temps. C'est vraiment très compliqué de transformer le vin en argent, c'est-à-dire gagner sa vie avec. J'ai idéalisé l'histoire de ma famille avec le rêve de faire un grand vin. Petit à petit, je crois que je suis en train d'y arriver, mais il reste tellement de travail à faire.
– Sortir de l'anonymat en attirant jusqu'à Salina les plus grands amateurs de vin, c'est tout l'enjeu du Malvasia Day. L'événement se déroule toujours à Capo Faro, chez les Tasca. Corrado est rentré de Sicile pour mettre en place la dégustation. 14 producteurs de malvasia et des centaines d'invités sont attendus.
capture